Mémoire d'une plantation

Cela se passe en Louisiane, au milieu des plaines de canne à sucre, des chênes et des cyprès habillés de mousse espagnole. Le long de la route, des plantations aux manoirs restaurés évoquent la grandeur insolente de l'Amérique sudiste, celle d’avant la Guerre de Sécession. Mais l’une d’elles se distingue : la Whitney Plantation. C’est un musée de l’esclavage à ciel ouvert. 150 ans après la fin de la Guerre civile et l’abolition, c’est le seul lieu entièrement dédié à cette histoire matricielle des Etats Unis. La Whitney Plantation n’est pas un musée national, mais privé. Cela dit combien l’esclavage, qui a pourtant permis l’opulence de l’Amérique, est encore difficile à regarder en face. Ibrahima Seck, historien sénégalais, nous emmène sur les traces de ce passé omniprésent.


Les autres Créations Sonores

Copyright Cerise Maréchaud
Site créé par PIKO PIKO